Utilisation du mur virtuel collaboratif autour du réseau social d'ENTBox à 35 élèves

edited décembre 2015 in Pédagogie
Je continue mes reflexions sur l'utilisation d'ENTBox en cours, et surtout pour le réseau social qui, à mon sens, offre des possiblités d'innovations assez importantes. A vous d'enrichir ces idées....

Contexte pédagogique :

1ère S - classe entière 35 élèves. Les élèves sont répartis par groupes de  trois. Chaque groupe dispose d'un "capitaine" qui détient un smartphone pour pouvoir poster les réponses du groupe.

Document donné aux élèves : 

Les élèves disposent d'un questionnaire papier ainsi qu'un mode d'emploi pour l'utilisation du réseau social d'ENTBox. Des numéros sont indiqués au préalable sur les tables pour définir les numéros de groupes.


Déroulement de la séance : 

Les élèves travaillent sur chaque question par groupes de trois. Le capitaine ne peut poster une réponse sur le réseau social que si l'ensemble du groupe est d'accord avec cette réponse, il a donc un rôle de médiateur dans le groupe. Ceci implique une possibilité de discussion lors de désaccords dans le groupe à propos d'une réponse. Plusieurs scénarios se déroulent alors dans la classe : 

1. Les élèves relisent le cours et des exercices similaires pour appuyer une réponse plus qu'autre autre.
2. Le professeur intervient dans la discussion du groupe, pour faire avancer la réflexion, sans toutefois donner la bonne réponse.
3. Les élèves demandent de vive voix à un autre groupe.
4. Les élèves regardent les réponses déjà postées (s'il y en a), comparent à leur réponse > enrichissement du débat dans le groupe > rectification éventuellement de la réponse donnée. 

A la fin de l'activité, on range les smartphones, des groupes viennent donner de manière rédigée leur réponse pour les questions au tableau.

Le professeur affiche ensuite les réponses au vidéoprojecteur et identifie les causes possibles d’erreurs dans les mauvaises réponses. Il ré-explique en fonction des problèmes de la classe certaines notions. On peut élaborer ensemble au tableau une fiche des "erreurs classiques et des notions à maîtriser".

Le problème posé par le professeur doit être un défi difficile ne pouvant être résolu qu'en groupe. Si les questions sont trop faciles, on ne peut pas travailler sur les erreurs des élèves en aval.

Comme les élèves sont identifiés par groupe (j'utilise les comptes de groupe d'ENTBox), je sais en utilisant mon plan de classe quels élèves sont dans quel groupe. Je peux ensuite en séance d’accompagnement personnalisé proposer aux élèves en difficulté des ressources plus adapté à leur besoin.

Exemple de production :

Pour terminer, voici un exemple de production de mur collaboratif réalisé avec mes élèves. On peut ensuite le partager sur un ENT classique par exemple. Je transforme la page web du réseau social en fichier PDF, grâce à l'extension Fireshot de Chrome.



Sign In or Register to comment.